Menu Icon of a menu made of three horizontal lines
Close Icon of a cross (x)

L’Hôpital des Lumières

Cet hôpital moderne n’est pas une exception. Dès l’entrée, l’atmosphère est atroce, lourde. Le sol est humide.

La scène nippone est incroyable pour ses vieilles cliniques de bois mais cela ne veut pas dire que l’on n’y trouve pas des ruines plus modernes. Ces dernières sont généralement vidées de la plupart de leurs possessions et il y reste seulement plus qu’une odeur désagréable de putréfaction. Ce sont des lieux que j’évite car il me donne la nausée quand je les visite et ne présentent en général aucun intérêt.

Cet hôpital moderne n’est pas une exception. Dès l’entrée, l’atmosphère est atroce, lourde. Le sol est humide, il y a des fuites d’eau partout qui se mélange à la crasse ambiante. J’y aperçois des rats, des chats errants et j’entends des oiseaux s’agiter dans les canalisations. J’ai envie de fuir ce lieu comme la peste mais je ne veux rien regretter et j’essaie de continuer l’exploration.

C’est arrivé à la salle d’opération que je suis gratifié d’une surprise : une vieille table d’opération surmontée de deux lampes chirurgicales en excellent état. La scène dessine un visage hagard et effrayant qui me donne immédiatement un haut le coeur. Ce sentiment se mêle rapidement à des images de ce qui pouvait se passer ici mais avec la pièce dans son état actuel. Je peux fuir à présent et je le fais sans hésiter. Une expérience plus urbex cette fois mais qu’il me fallait vivre au moins une fois.