Mayakan

Sur le Mont Maya, à Kobe, règne une des plus grandes célébrités du monde des haikyo : le Mayakan. Le seul moyen de s’y rendre est d’utiliser le funiculaire et de s’arrêter à mi-chemin. L’hôtel se trouve là. Il est aussi possible de faire la randonnée par un sentier interdit à travers la montagne, ainsi on peut visiter cette grande ruine de nuit ou de bon matin.

L’histoire du Mayakan est plutôt triste. Ouvert en 1929, il est bombardé pendant la Seconde Guerre Mondiale, abandonné pendant quinze ans, réouvert, amoché par de multiples typhons et finalement partiellement détruit par le grand tremblement de terre de Kobe de 1995. L’hôtel devient instantanément une ruine mythique pour plusieurs raisons.

D’abord il y a ce pneu de B29 étrange qui trône sur la terrasse dont le toit de taule est percé. Pour beaucoup, l’explication est simple. Ce pneu est tombé d’un bombardier directement sur l’hôtel, sans plus de dégâts. Bien-sûr, cela a contribue au mythe de ce lieu. Mais la vérité est dévoilée dans une ancienne vidéo qui met en scène le Mayakan : le pneu était simplement un élément décoratif présent sur le toît.

Mais il a deux raisons qui font que ce lieu est magique.

Il se trouve dans le mayakan une chambre verte – ancienne salle de bain dont les baignoires ont été recouverte d’un plancher – pour lesquelles les explorateurs ont une véritable vénération : la lumière possède toujours une intensité incroyable et les couleurs sont magiques en toutes saisons.

La seconde raison est que cet endroit recèle un très grand nombre de fantômes. Si on ne peut les voir, il est possible de les ressentir. Ils dansent, servent des plats et chantent durant la nuit.


Newsletter

Wanna receive the last news once a month? Join the mailing-list.